tanguy kirch

  Championnats de France Elite à Nantes - 9 & 10 juin 2012

Avec un titre et une 3e marche du podium, l'Ouest a tiré son épingle du jeu. Le mérite en revient au Morbihanais Tanguy Kirch et au Nantais Killian Mermet.



Dimanche matin, alors que certains avaient encore de la brume dans les yeux, les deux sociétaires du pôle espoir de Nantes : le Lanestérien Tanguy Kirch et le Nantais Killian Mermet s'affrontaient par agrès interposés, sous la voûte du palais des sports de Beaulieu, pour le titre de champion de France espoir.

Au petit jeu des pronostics, il faut bien avouer que Killian Mermet était le grandissime favori. Normal, le gamin est né dans une famille où la gymnastique est une culture, en plus il est doué, il a du talent à revendre. D'ailleurs en décembre dernier, à Bourges lors des coupes nationales (les championnats de France d'hiver), il l'avait démontré en surclassant sa catégorie d'âge. Mais, en gymnastique la vérité d'hier n'est pas celle de demain vous diront les spécialistes et ils ont raison.

Hier, ce n'est pas Killian Mermet, le super-favori qui est monté sur la plus haute marche du podium, mais son compagnon d'entraînement du pôle espoir de Nantes, de chambre au CREPS, et ce depuis trois ans. En clair, c'est son pote Tanguy Kirch, revenu du diable Vauvert parce qu'il ne s'avoue jamais vaincu, ce qui ne l'empêche pas de gérer comme un vieux briscard. « Après le cinquième agrès, on m'a dit que j'étais en tête, c'est pourquoi à la barre fixe, je me suis contenté d'assurer ! » Il faut dire qu'il avait engrangé un 13,950 au sol et un 14,400 aux anneaux, excusez du peu !

Pendant ce temps-là, Killian Mermet collectionnait les malheurs, les chutes, aux arçons, aux barres parallèles, à la barre fixe. « Je suis un peu fatigué. Heureusement que j'ai réussi à me remettre dans la compète... » Son 14,875 au saut de cheval, voire son 13,800 au sol en sont la démonstration. Ces notes lui permettront de sauver les meubles et d'arracher la médaille de bronze, à défaut d'or. Ce sera loin d'être suffisant pour qu'il ébauche une amorce de sourire.

Dominique Lebreux comprend sa déception, il y voit aussi une façon de progresser. « Je suis persuadé que cette défaite lui servira, la gestion du stress fait partie de la compétition... »

En attendant, c'est les vacances. Fin août, Tanguy prendra la direction du pôle France d'Antibes et Killian le chemin du pôle France de Lyon. Tout çà pour que leurs routes se croisent, demain ou après-demain, au sein de l'équipe de France espoir. Quant à Dominique Lebreux, on efface tout et on recommence pour essayer de reconstruire un nouveau groupe aussi talentueux. Pas évident ! « C'est la meilleure génération que j'ai eue, pourtant il y a 24 ans que je suis à Nantes, c'est dire... » Surtout qu'il faut ajouter à la liste Zachari Hirmeche 6e en juniors.

Oui, le pôle espoir de Nantes, c'est du costaud...

CREPS des Pays de la Loire
Place Gabriel Trarieux CS 21925
44319 Nantes CEDEX 3
Tél : 02 28 23 69 23

Nous contacter

 



Newsletter

Tenez-vous informé de l'actualité du CREPS